Les 5 sens sont incontournables dans un accompagnement sophrologique et c’est une excellente nouvelle car dans les troubles alimentaires ils sont un levier important et intéressant.

A travers cette connexion aux sens, nous offrons une ouverture permettant de développer la présence à soi.

Un peu comme si, au fur et à mesure de l’accompagnement, les sens devenaient un point d’attache pour l’individu.

Revenir à ma présence par ce que je perçois à l’instant de ce qui m’entoure puis de ce qui se vit simultanément à l’intérieur de moi.

Cette expérience tournée vers les stimulations extérieures puis intérieures… n’est pas simple à expérimenter pour les personnes souffrant de troubles alimentaires.

Elles entretiennent en effet un rapport particulier aux 5 sens.

A la base, nous retrouvons très souvent des personnes hypersensibles .

Leurs 5 sens sont plus affutés, plus fins, plus sensibles que ceux de la « population générale de référence ».

En général, il y a un ou deux sens dominants, mais il est important de garder en tête que tous les sens sont plus facilement stimulés chez ces personnes.

Pour certaines d’entre elles, cette hypersensibilité va être un blocage.

Elle va apporter une sensation de dégout face à certains aliments; des réactions physiologiques de rejet (migraine, nausées, par ex) vont s’installer…

Et puis parfois, les sens sont complètement coupés et il n’y a alors plus de perceptions réelles de ce qui est vraiment présent dans l’instant.

Ce type d’extrême saturation, arrive souvent lors des crises de compulsion alimentaire.

Dans l’accompagnement sophrologie, les 5 sens se présentent alors comme un moyen de ramener au vivant, à la présence, à la sensation en étant moins stimulé qu’en situation réelle.

Ils peuvent même être une porte d’entrée pour ouvrir aux sensations du corps, le point le plus sensible dans ces accompagnements.

Lorsqu’on accompagne une personne souffrant de troubles alimentaires, les 5 sens se proposent autour d’éléments sans lien avec l’alimentation.

Il est également agréable de les proposer en douceur dans toutes les techniques, permettant ainsi de doux temps de présence dans l’ici et maintenant, comme un ancrage, un point sur lequel s’appuyer sans douleur et sans danger.

  • Dans le cas des personnes souffrant d’anorexie, proposer d’affiner ce retour aux sens est une porte vers un retour aux sensations, tout en douceur.
  • Concernant les personnes souffrant de boulimie les 5 sens sont une porte vers plus de présence et une ouverture à la perception des sensations qui peuvent être présentes lors des crises et des purges.
  • Enfin,pour les personnes souffrant d’hyperphagie la présence des sens, plus fine, permet de vivre différemment les repas et les crises.

Vous l’aurez compris, les 5 sens sont une porte douce si proposés comme un épice que l’ont saupoudrerait dans chacune des séances.

Offrant ainsi une ouverture à la présence et un point de soutien au quotidien tout au long de ce chemin de libération.

Bien entendu ce n’est pas magique ! C’est une voie qui peut s’ouvrir… ou pas 😉

Si vous souhaitez proposer des séances parfaitement adaptées aux personnes souffrant de troubles alimentaires, je vous invite à découvrir le premier cycle de formation à l’accompagnement des personnes souffrant de troubles alimentaires

Comments are closed